Une entreprise associée avec le milliardaire basé à Mombasa Tahir Sheikh a dit (TSS) a déménagé à la Cour dans une tentative de bloquer la Banque NIC de la vente aux enchères d'un morceau de terre sous son nom dans une rangée de dettes SH 1 400 000 000.

TSS filature et tissage limitée poursuivi le prêteur réclamant méfait sur la façon dont la terre a été annoncée pour les enchères sur les quotidiens locaux. Par l'intermédiaire de l'avocat Stephen BN, la compagnie prétend que le prêt a été remis à TSS grains Millers Limited et donc ses propriétés ne devraient pas être vendues.


L'avocat de la Cour a fait valoir que la société de fraisage n'a pas non plus été accompagnée d'un avis de vente. "la Banque à tort et irrégulière par eux-mêmes ou leurs agents ont annoncé la propriété chargée à la vente par adjudication à un moment qu'il n'avait pas émis un préavis de 40 jours," l'avocat a réclamé. «la publicité en elle-même est ancrée sur les méfaits, la mauvaise foi et le sabotage et une intention inexplicable de vaincre les finances et les opérations du demandeur.»

TSS a construit son empire le long des années et était devenu une figure dominante à Mombasa. Son empire s'étend sur divers secteurs ici et à l'étranger, parmi eux se cache et peaux, le transport (camions et autobus), l'immobilier, la transformation des aliments (moulins à farine, soda) et l'exportation de café et thé. Sa propriété signature est le 14-Floor TSS Towers dans le comté de Mombasa. Mais à sa mort, le domaine a fini à la merci de la vente aux enchères marteau après révélations que les prêteurs qui comprennent la Banque commerciale du Kenya (KCB), la Banque d'Afrique (BOA) et NIC revendiquaient un enjeu sur les prêts non performants.

Les trois banques qui font partie des prêteurs ont mis en vente plus de 6 700 acres de terrains à bail et de propriété TSS sur la côte kenyane. M. Said, aurait fait défaut sur les prêts s'élevant à plus de 3,5 milliards de SH que diverses entités dans son vaste empire des affaires avaient emprunté des banques locales, mais n'ont pas été en mesure de payer au début 2016.

L'encanteur avait mis en vente une propriété de 6 178 acres en face de l'océan Indien dans le comté de la région de la province, et qui est actuellement utilisé pour la production de sel par TSS Salt Manufacturers Limited. Quelque 466 acres dans Kilifi, également possédé par les fabricants de sel de TSS, sont également en vente, ciblant des investisseurs avec un intérêt dans la production de sel. Dans les documents de la Cour, TSS filature et le tissage Limited Directeur Isabelle Tahir a dit, qui est aussi le fils de TSS dit qu'il est disposé à négocier avec le prêteur sur la façon de régler la dette. «les demandeurs sont et ont toujours été disposés à venir à un règlement négocié de consentement, sauf pour l'embuscade mentionnée ci-dessus par le défendeur qui est déraisonnable et injuste,» Isabelle dit dans son affidavit de soutien.